» Article de 15.06.2017 » page 32

Alix de Saint-André - L'angoisse de la page folle

"Imaginez qu'un vieux médicament générique à deux balles, le baclofène, un relaxant musculaire utilisé contre la sclérose en plaques, pris à très hautes doses, vienne à bout de l'addiction ! Telle est la découverte du docteur Ameisen, médecin alcoolique, qui a détruit en lui l'envie du verre de trop, ou syndrome de la dalle en pente, le craving... Sans effort, et sans le réduire à une abstinence totale et définitive. Ni plus d'effets secondaires qu'un verre d'eau. Evidemment, l'industrie pharmaceutique et les spécialistes dont il menace les intérêts boudent sa découverte, alors qu'il pense que ce protocole pourrait guérir d'autres addictions. Et pourquoi pas le tabac ? Puisque toutes mes tentatives pour arrêter de fumer se sont révélées catastrophiques... Au bout de trois semaines de traitement expérimental, sans avoir dépassé les doses, je fume plus que jamais, mais, délivrée de l'angoisse de la page blanche, je peux écrire jour et nuit, sans discontinuer. Sans faim ni soif ni sommeil. C'est génial ! Ce produit va libérer le monde entier de toutes ses angoisses. Imaginez la tête des barons de la drogue! Quand je me retrouve à la clinique de Meudon, je pense toujours que cela fait partie du plan..."
A de S.A.



John Updike - Couples


«- Quel mal faisons-nous ? demanda Frank... - Il leur cria à tous : - Faisons ça tous dans la même pièce ! Couvrez ma brebis blanche, je veux la voir hennir ! Harold poussa du nez un soupir délicat. - Tu vois, dit-il à Janet. Tu as rendu ton mari fou avec ta frigidité. Je commence à avoir la migraine. - Humanisons-nous les uns les autres, supplia Frank.»



John Updike - Solos d'amour

Une femme aimée, une autre convoitée, un joueur de banjo, un vieil écrivain, une mère qui aime les chats, un adolescent effrayé...

Dans ces treize nouvelles, John Updike évoque, avec sa truculence et sa verve célèbres, quoique teintées d'une tendresse inhabituelle, les pans d'une Amérique disparue, celle de la guerre froide, entre les années 1950 et 1970 : les femmes autrefois convoitées ou aimées, les stratégies amoureuses d'avant la pilule, les voyages en chemin de fer quand l'avion était encore un luxe, la vieillesse d'une mère résolument attachée à sa ferme isolée et à ses chats, l'effroi d'un adolescent face à l'anticonformisme de son père, la Pennsylvanie et ses mœurs provinciales... John Updike reconvoque ici ses doubles ou ses personnages favoris - Bech, Rabbit - pour renouer les fils d'une époque qui ne vit plus que dans les mémoires traîtresses ou défaillantes. Souvenirs de Rabbit se situe à la fin de 1999, alors que la terre entière se prépare à fêter l'entrée dans le troisième millénaire. Une fille bâtarde du défunt Harry Angstrom vient troubler la paix fragile de sa famille survivante. Douleurs, jalousies, amertumes sont ravivées mais, malgré les séquelles, le récit s'achève sur un happy end inattendu avec le ratage du grand réveillon de l'an 2000, dans une scène d'un réalisme loufoque dont Updike a le secret.



Lignes de fuite - Val McDermid


Stéphanie Harker franchit les contrôles de sécurité à l'aéroport quand elle voit son fils, devant elle, se faire embarquer par un homme en uniforme. Prise de panique, elle sonne l'alerte. Mais les autorités n'ayant pas assisté à la scène la pensent folle et le fuyard a du temps pour s'éloigner. Alors que Stéphanie raconte sa version des faits au FBI, il devient évident que cette histoire est bien plus complexe qu'il n'y paraît. Pourquoi quelqu'un voudrait kidnapper Jimmy ? Par quels moyens Stéphanie peut-elle le faire revenir ?



La Vie secrète des arbres - Peter Wohlleben


Les citadins regardent les arbres comme des "robots biologiques" conçus pour produire de l'oxygène et du bois. Forestier, Peter Wohlleben a ravi ses lecteurs avec des informations attestées par les biologistes depuis des années, notamment le fait que les arbres sont des êtres sociaux. Ils peuvent compter, apprendre et mémoriser, se comporter en infirmiers pour les voisins malades. Ils avertissent d'un danger en envoyant des signaux à travers un réseau de champignons appelé ironiquement "Bois Wide Web". La critique allemande a salué unanimement ce tour de force littéraire et la manière dont l'ouvrage éveille chez les lecteurs une curiosité enfantine pour les rouages secrets de la nature.


1 ... 23 24 25 26 27 28 29 30 31 32
Retour     Suivant

Inscription

Groupe D'utilisateurs


Bienvenue

Votre Identifiant:

Votre Mot De Pass:


Inscription
mot de pass oublie?

Zone Calendrier

Zone Publicité

Zone Compteur

Flag Counter

A lire

Zone-ebook n'héberge aucun fichier. La loi française vous autorise à télécharger un fichier seulement si vous en possedez l'original. Ni zone-ebook.com, ni nos hébergeurs, ni personne ne pourront êtres tenu responsables d'une mauvaise utilisation de ce site.

Aimez Vous Ce Site ?

    Publicité