» Article de 21.09.2018

Auréoles - Guy Morant

La première enquête de Joseph Kamara
Dans une chambre d'enfant, les corps d'une femme et de son nourrisson. Le cadavre d'un garçon sur le lit. Cette mère a-t-elle tué ses enfants avant de mettre fin à ses jours ? Le groupe Alaric Autier enquête dans la communauté catholique d'Orsay, essayant de débusquer les secrets de cette famille très en vue. Il intègre une nouvelle recrue : Joseph Kamara, jeune Officier de police judiciaire à qui le stress enlève tous ses moyens.
Auréoles est une nouvelle de 60 pages qui fait suite à Effondrements, mais peut se lire indépendamment.



Est-ce ainsi que les hommes jugent ? - Mathieu Menegaux

Une journée particulière. Gustavo, père de famille, directeur financier, doit effectuer une présentation importante devant l'état-major de sa multinationale. Des mois de préparation, un tournant pour sa carrière.

Au lieu de l'heure de gloire espérée, la police faire irruption à son domicile, à l'aube. Perquisition, accusation d'homicide volontaire, indices concordants, Gustavo va être placé en garde à vue et traité sans ménagement. Heures sombres, qui vont déstabiliser un cadre supérieur sans histoires et le conduire à redouter le pire pour son avenir.

Son épouse Sophie va mobiliser son réseau et son énergie pour démontrer l'innocence de son mari et préserver leurs deux garçons des conséquences dévastatrices de cette mise en cause.

Mais comment rétablir la balance de la justice dans un univers gouverné par l'émotion et la recherche immédiate d'un coupable ?

Avec un style direct et tendu, Mathieu Menegaux nous livre un roman haletant, une plongée en apnée dans le monde de l'injustice.




La liberté de ma mère - Jean-Michel Aphatie

«Mai 68 a cinquante ans et continue d'effrayer les nostalgiques des temps anciens.
Catherine et Jean-Pierre ont vécu Mai 68 dans la campagne basque. Sans bruit et sans esbroufe, ils ont été des combattants décidés de leur liberté.
Ils ont fait de Mai 68 une belle chose.
Catherine était ma maman. Jean-Pierre était mon papa.»




Insigni - Cécile Briomet

Je n'ai jamais vu la lueur du jour. Confinée dans les entrailles de la terre, ce n'est que par le biais de livres interdits que je connais l'histoire de mon peuple.La guerre, nous l'avons perdue il y a plusieurs centaines d'années et depuis nous vivons terrés dans ces galeries que nous appelons Terria. Réduits en esclavage, exilés, nous avons été poussés à vivre tels des insectes, passant nos journées à agrandir les passages souterrains, créant un monde parallèle à celui de l'extérieur. Chaque seconde de nos vies est rythmée par le travail.Jusqu'à treize ans, nous avons la possibilité d'aller à l'école commune, selon le bon vouloir de nos parents, puis nous devons travailler. J'ai eu la chance d'apprendre à lire, compter, écrire mais il ne nous est pas permis de penser.C'est à dix-huit ans que nos vies sont bouleversées. Nous avons le droit d'aller découvrir la surface pendant une année au terme de laquelle nous devons choisir : rester là-bas parmi les insignis, ceux vivant libres à la surface, ou revenir à Terria et accepter de ne plus jamais revoir le monde extérieur. La cérémonie de retour est célébrée par une union permettant d'assurer la descendance de Terria. Je m'appelle Lou et aujourd'hui, j'ai dix-huit ans.




Helena ou la mer en été - Julián Ayesta

Se tournant vers son enfance, un homme voit renaître une Espagne révolue où les rues sentaient la mer, où l'insouciance s'alliait aux mystères du désir naissant, à l'orée des rites initiatiques immémoriaux, dans les suavités d'une vie peuplée de personnages truculents, les tantes jacasseuses, les oncles buveurs de cidre, les cousins de Madrid, et les cousines aussi, qui sont des sottes, sauf Helena. Helena, douce et chaude respiration du soleil, mélancolie d'un monde perdu.

Un des plus beaux livres de la littérature espagnole d'après-guerre. La Vanguardia.

Un excellent roman, d'une fraîcheur inaltérable, écrit dans une prose magistrale. El Paìs.

Tous les parfums et les sensations parallèles de l'enfance, mais aussi les vapeurs de l'éternel féminin, sont déposés avec grâce et humour dans ce roman. Libération.



1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 ... 17
Retour     Suivant

Inscription

Groupe D'utilisateurs


Bienvenue

Votre Identifiant:

Votre Mot De Pass:


Inscription
mot de pass oublie?

Zone Calendrier

Zone Publicité

Zone Compteur

Flag Counter

A lire

Zone-ebook n'héberge aucun fichier. La loi française vous autorise à télécharger un fichier seulement si vous en possedez l'original. Ni zone-ebook.com, ni nos hébergeurs, ni personne ne pourront êtres tenu responsables d'une mauvaise utilisation de ce site.

Aimez Vous Ce Site ?

    Publicité