» Article de 20.02.2021

En compagnie des hommes - Véronique Tadjo

Surgi au coeur de l'Afrique, Ebola a mis les hommes et le monde face au danger de l'extinction. Dans le silence après la tourmente, trois voix s'élèvent : Baobab, confident et mémoire essentielle des êtres, Ebola, qui n'est pas le mal mais un organisme luttant pour sa survie, et Chauve-souris, porteur sain du virus et initiatrice du dialogue. Témoins ou acteurs de la tragédie, ils devisent sur la place de l'Homme, son rôle et ses responsabilités à l'égard du Monde dont il est le gardien. Sur le prix de sa vie aussi. Le palabre est ouvert..
Baobab, arbre-premier, arbre éternel, arbre symbole. Ses racines plongent loin au coeur du monde, pour le protéger de la fureur du soleil et des intempéries. Il va chercher la lumière douce, porteuse de vie, afin qu'elle éclaire l'humanité, illumine la pénombre et apaise les coeurs. Par la voix de l'arbre s'expriment tous ceux qui ont lutté contre les ravages d'Ebola. Hommes, femmes, enfants pris dans la tourmente mais combattants farouches pour la survie des autres et pour leur propre survie : le docteur en combinaison d'astronaute qui, jour après jour, soignait les malades sous une tente ; l'infirmière sage-femme dont les gestes et l'attention ramenaient un peu d'humanité, les creuseurs de tombes qui, face à l'hécatombe, enterraient les corps dans le sol rouge ; les villageois renonçant à leurs coutumes ancestrales pour ne pas favoriser la propagation de l'épidémie.



Reine Pokou : Concerto pour un sacrifice - Véronique Tadjo

"La légende d'Ahraha Pokou, reine baoulé, m'a été contée pour la première fois quand j'avais autour de dix ans. Je me souviens que l'histoire de cette femme sacrifiant son fils unique pour sauver son peuple avait frappé mon imagination de petite fille vivant à Abidjan. Je me représentais Pokou sous les traits d'une Madone noire. Plus tard, au lycée, je retrouvai le récit du sacrifice, mais cette fois-ci dans mon livre d'histoire. Un petit encart dans le chapitre sur le royaume ashanti au XVIIIe siècle expliquait que l'exode de la reine et de ses partisans, à la suite d'une guerre de succession, aboutit à la naissance du royaume baoulé... Plusieurs décennies plus tard, la violence et la guerre déferlèrent dans notre vie, rendant brusquement le futur incertain. Pokou m'apparut alors sous un jour beaucoup plus funeste, celui d'une reine assoiffée de pouvoir..." Tel est le prélude de Véronique Tadjo. Quelques jours seulement après les derniers événements d'Abidjan et cinq ans après son très beau livre écrit au Rwanda : L'Ombre d'Imana, la romancière revisite en conteuse le mythe de la reine Pokou pour tenter, peut-être, d'exorciser sa peur et de réinventer l'enfance.



L'homme sans fusil - Ysabelle Lacamp

Avril 1943. Un artiste allemand - qui a fui le régime d'Hitler avant la guerre - débarque dans les Cévennes pour se cacher dans une authentique famille de paysans huguenots, avec la ferme conviction qu'il peut encore lutter contre l'Occupant par la seule force de son crayon.

Sa route finira par croiser celle d'un maquis pas comme les autres, formé d'anciens des Brigades internationales, et Werner, partagé entre son amour pour Anna et Élise, deviendra l'un de ces « guérilleros de lumière » soutenus par la population locale, héritière des Camisards.

Des multiples voix de ce grand roman d'aventure et d'amour sourd un chant européen de courage et de liberté.



Ombre parmi les ombres - Ysabelle Lacamp

« Si tu savais comme je t'écoute, p'tit gars, ou plutôt comme je vous entends, vous, enfants de Terezín...
Si nous ne dormons pas, c'est pour guetter l'aurore
Qui prouvera qu'enfin nous vivons au présent...
Ai-je écrit ces mots pour vous ? Vous dont j'ai croisé les beaux visages émaciés à Auschwitz, vos traits purs lavés de ciel comme empreints d'idéal et de cette rage de vivre qui vous tient debout afin de dire Non au mal ! (...)
Tu t'es arrêté pour reprendre ton souffle, la tête semblait te tourner. Mais tu t'es repris et d'une voix rauque, si peu audible qu'il me semblait que tu te parlais à toi-même, tu as alors lancé :
- Poètes libres, vous l'étiez, enfants de Terezín, même si vous le deviez aux forces malignes du monde ! »

Mai 1945, libération du camp de Terezín. Un rescapé des camps de la mort au regard bienveillant croise un enfant, lui aussi rescapé : le dernier enfant survivant de Terezín. Cet homme s'appelle Robert Desnos.
Comme un grand frère protecteur, le poète résistant qui se meurt trouve encore une fois les mots.
Ysabelle Lacamp nous convie à cette rencontre bouleversante où la poésie triomphe de la barbarie.

Quand Ysabelle Lacamp écrit, c'est une vibration tellurique qui la parcourt, la transcende et la brûle. Lorsque cette fièvre s'empare d'elle, elle fait la fête au verbe, rêve puissamment ses personnages, et nous emporte avec eux. Voilà pourquoi sa rencontre avec Robert Desnos, le poète volcanique qui fit danser les mots et les morts jusqu'à son dernier souffle, est une évidence de la vie. Dans ce camp de Térezin où elle nous entraîne, l'émotion est toujours à fleur de rire.



Un génial imposteur - Kebir-Mustapha Ammi

La vie de Shar est un roman. Après avoir fui précipitamment l'Algérie, son pays natal, il a parcouru le monde, de l'Europe à l'Amérique latine, en passant par l'Asie, se mettant au service d'organisations mercenaires et changeant de camp au gré des événements. En 1954, il revient en Algérie : d'abord à la tête d'une troupe de maquisards sanguinaires, il passe ensuite à l'ennemi (côté français), participe un temps à l'OAS, mais retourne une nouvelle fois sa veste, s'engageant pour l'Indépendance de l'Algérie. Au terme d'une ascension aussi fulgurante qu'immorale, il obtiendra des responsabilités au sein du nouveau gouvernement. Mais le vent de l'Histoire peut encore tourner.

Comment s'arranger avec l'histoire et se faire passer pour un héros ? Dans ce roman plein de rebondissements, Kebir Ammi décrit ce que l'âme humaine a de moins noble. Ou l'incroyable destin d'un anti-héros flamboyant, cynique, opportuniste et sans scrupule qui prospère sur les trahisons, les intimidations et les crimes.


1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 ... 21
Retour     Suivant

Inscription

Groupe D'utilisateurs


Bienvenue

Votre Identifiant:

Votre Mot De Pass:


Inscription
mot de pass oublie?

Zone Calendrier

Zone Publicité

Zone Compteur

Flag Counter

A lire

Zone-ebook n'héberge aucun fichier. La loi française vous autorise à télécharger un fichier seulement si vous en possedez l'original. Ni zone-ebook.com, ni nos hébergeurs, ni personne ne pourront êtres tenu responsables d'une mauvaise utilisation de ce site.

Aimez Vous Ce Site ?

    Archives

    Juillet 2021 (2512)
    Juin 2021 (3033)
    Mai 2021 (3243)
    Avril 2021 (3305)
    Mars 2021 (3497)
    Fevrier 2021 (2821)

    Publicité